OMCFAA sur Facebook

Au Timor oriental, l'engagement missionnaire des jésuites en faveur d'une instruction de qualité

Au Timor oriental, l'engagement missionnaire des jésuites en faveur d'une instruction de qualité

Les jésuites à Timor Est sont présents afin de garantir et promouvoir une instruction de qualité au sein de la société. Dans ce but, ils ont lancé l'institut de formation São João de Brito (ISJB) qui oeuvre en faveur de la formation d'enseignants et de responsables sociaux.

Ainsi que l'a appris Fides, l'un des besoins identifiés en effet consiste dans celui d'enseignants qualifiés qui accompagnent la croissance des jeunes. L'Institut de Brito est né justement pour répondre à ce besoin et contribuer à aider la nation à affronter ce problème.

Les Jésuites espèrent "former de nouvelles générations d'enseignants disposant de compétences professionnelles et, d'autre part, ayant de profondes bases éthiques" a expliqué à Fides le Père Joaquim Sarmento sj, responsable de la Compagnie de Jésus à Timor Est.

Le 30 avril dernier a débuté la nouvelle année universitaire. S'adressant aux étudiants, le Père Sarmento a déclaré : "Ici se développe non seulement votre intelligence mais aussi votre désir de servir la génération future du pays. Vous recevrez une instruction de qualité dans cette école. Exploitez donc au maximum cette opportunité".

Le gouvernement de Timor Est a envoyé les enseignants employés dans les écoles publiques à l'Institut des Jésuites pour renforcer et perfectionner leurs compétences. Le Pr. Marie Emmitt, de nationalité australienne, depuis longtemps consultant pour le Jesuit Education Project, a déclaré que l'Institut "répond bien à la mission et à la vision d'ensemble du projet éducatif en vue duquel il est né. Il s'agira d'une grande institution".

Timor Est est parvenu à l'indépendance en 2002 après des siècles de présence coloniale et de graves violences, en particulier après 1999. Comme cela résulte de ces conflits, le pays a été presque détruit et a perdu de la main d'oeuvre qualifiée dans tous les secteurs, instruction comprise. Pour une réelle indépendance, il est essentiel de reconstruire les infrastructures de tous les secteurs et surtout de préparer des techniciens et des professionnels pouvant garantir l'autonomie de la société et la souveraineté de l'Etat. Dans ce contexte, l'éducation joue un rôle clef. Le gouvernement de Timor Est a cherché différentes voies pour renforcer l'instruction nationale, dont l'une consiste dans la formation d'enseignants. Au cours de ces dernières années, le gouvernement a investi dans des aspects fondamentaux du secteur de l'instruction, comme la reconstruction d'infrastructures éducatives et l'amélioration du système éducatif.

Timor Est est l'un des pays les moins développés du monde. En termes de développement humain, selon le PNUD, l'indice de la nation – 0,605 en 2016 – résulte au 133ème rang sur un total de 188 pays du monde pris en considération. 

> Source et crédit photo : Agence Fides

> Découvrir les projets que l'OMCFAA soutient en Asie

Partagez cette actualité :

 

A l'occasion de la Journée mondiale des Réfugiés Échos d'un voyage au Liban