OMCFAA sur Facebook

Gaël Giraud : « L'éducation des jeunes filles est un défi pour le XXIe siècle »

Gaël Giraud : « L'éducation des jeunes filles est un défi pour le XXIe siècle »

Dans une tribune au Monde, Gaël Giraud, jésuite et économiste en chef de l'Agence française de développement et directeur de recherche au CNRS rappelle que dans l'hémisphère Sud, surtout en Afrique, les filles souffrent toujours d'une exclusion scolaire persistante.

En 2018, le simple fait d'être une fille est encore un facteur de déscolarisation. Selon l'Unesco, 15 millions de filles vivant aujourd'hui sur la planète n'auront jamais la chance de fréquenter l'école primaire, contre environ 10 millions de garçons. Les disparités sont particulièrement criantes en Afrique subsaharienne où, pour 100 garçons non scolarisés au primaire, 123 filles se voient refuser le droit à l'éducation. Dans le même temps, fait historique sans précédent, en Occident au sens large (Europe, Japon, Corée du Sud, anglosphère) le niveau éducatif des femmes est devenu supérieur à celui des hommes.

De façon globale, il ne fait aucun doute que la modernité européenne doit beaucoup à l'universalisation de l'alphabétisation par la réforme luthérienne, tandis que le décollage économique des « dragons » asiatiques est inexplicable sans l'excellent niveau éducatif de leur population. L'importance spécifique de l'éducation des femmes est largement étayée. Elle contribue à accélérer la transition démographique : au Mali, une femme ayant un niveau d'éducation secondaire ou supérieur aura en moyenne 3 enfants, contre une moyenne de 7 si elle n'a pas été scolarisée.

> Lire la suite de l'article sur le site du Monde

Partagez cette actualité :

 

Le P. Nawras Sammour sj, une voix pour les réfugiés du Liban et d'ailleurs Bénédicte en mission au Tchad avec Inigo Volontariat