OMCFAA sur Facebook

Nouvelles de Kyabé - TCHAD

Voici le cri, que le poète espagnol Garcia Lorca fusillé par les troupes du dictateur Franco, a inséré dans le discours d'ouverture d'une bibliothèque dans un village de Granada (Espagne). Nous nous permettons de reproduire un morceau du texte :

« Des Livres! Des Livres! Voici un mot magique qui équivaut à clamer : « amour, amour » et que tous les peuples devraient demander de la même manière qu'ils demandent du pain, ou désirent de la pluie pour leurs champs. Lorsque l'insigne écrivain russe Fédor Dostoïevski, père de la révolution russe bien davantage que Lénine, était prisonnier en Sibérie, retranché du monde, entre quatre murs et cerné par des plaines désolées de neige infinie, il demandait secours par courrier à sa lointaine famille, en ne disant que : « Envoyez-moi des livres, des livres, beaucoup de livres pour que mon âme ne meure pas ! Il avait froid et ne demandait pas du feu, il avait une terrible soif et ne demandait pas de l'eau : il demandait des livres, c'est-à-dire, des horizons, c'est-à-dire, des escaliers pour gravir la cime de l'esprit et du coeur. Parce que l'agonie physique, - biologique, naturelle d'un corps, à cause de la faim, de la soif ou du froid, dure peu, très peu, mais l'agonie de l'âme insatisfaite dure toute la vie ».

Les classes de sixième et cinquième dans les lycées et collèges se sont vidées. Tous les enfants sont partis en brousse pour « l'initiation ». Des centaines et des milliers d'enfants auront une « année blanche ». Les parents chrétiens sont nombreux à essayer de faire comprendre à leurs enfants qu'ils doivent attendre une autre occasion s'ils veulent faire l'initiation , l'irrationnel collectif est plus fort que tout. Chaque année il y a lutte entre l'Administration et les dirigeants « traditionnels ».Les responsables de l'Initiation à Kyabé n'ont aucun souci de promotion sociale des jeunes de la ville. Ce sont deux forces confrontées qui se battent sur la population jeune, que l'Administration est incapable de maîtriser : Le divorce entre tradition et promotion humaine est un enjeu très difficile à surmonter. Cette période de l'initiation constitue une réelle perturbation dans nos engagements au Centre Culturel dans le domaine de l'éducation.

La bonne nouvelle toutefois c'est la construction de la grande salle de lecture pour les enfants dans l'enceinte du Centre culturel. Notre souci est l'alphabétisation des enfants de Kyabé. De nombreuses bonnes volontés se sont réunies pour arriver à ce résultat.. Nous préparons la bibliothèque. Nos étagères sont neuves mais vides. Si vous avez des idées pour les remplir de livres de lecture en français pour enfants, nous vous en serions très reconnaissants.
03-12-2012
M. FORTUNY, sj et A. GOURANE, sj

Inauguration de la salle de lecture et d'alphabétisation

A vous tous bienfaiteurs qui nous avez donné un coup de mains pour porter ce projet utopique à son terme, nous vous présentons quelques photos de l'inauguration de la salle d'alphabétisation et de lecture pour les enfants. La fête s'est déroulée en deux temps : la présentation, avec les enfants qui avaient l'été dernier suivi le cours d'alphabétisation, dans la cour du centre culturel (avec une tasse de chocolat chaud), et la seconde dans la salle de lecture où les enfants n'avaient pas encore été confrontés aux ouvrages.
Notre grande reconnaissance à ceux qui nous ont aidés dans cette entreprise.
Manolo Fortuny sj, Alain Gourane sj

Partagez cette actualité :

 

« Lettre de Fianar 2013 » - Nicolas Pesle sj "Saré Tamaïné", le mois d'août au Tchad