OMCFAA sur Facebook

Quelle place pour les religions en Chine communiste ? Le décryptage du P. Benoît Vermander sj

Quelle place pour les religions en Chine communiste ? Le décryptage du P. Benoît Vermander sj

Le P. Benoît Vermander sj est professeur à l'université Fudan de Shanghai. Il décrypte pour Pèlerin la façon dont l'État chinois instrumentalise les religions pour renforcer son autorité, mais aussi combler un vide idéologique.

Pèlerin : Les religions sont-elle autorisées en Chine communiste ?

Benoît Vermander : Le Parti communiste chinois (PCC) a inscrit l'athéisme dans ses statuts. Cependant, l'État reconnaît le droit des citoyens à « jouir de la liberté religieuse ». Il la tolère, mais pose ses conditions : pas de prosélytisme et suivre les orientations du Parti. En plaçant les religions sous le contrôle moral du pouvoir, le régime suit la tradition de l'époque impériale (jusqu'à l'abolition de la monarchie, en 1911, NDLR).

> Lire la suite sur le site de Pèlerin

Voir la fiche du projet

Partagez cette actualité :

 

"Sur le rivage" : le documentaire de KTO sur le Service Jésuite des Réfugiés en Grèce A l'occasion de la Journée mondiale des Réfugiés