OMCFAA sur Facebook

57 - ASMU - CERAP (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix - Anc. INADES)

57 - ASMU - CERAP (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix - Anc. INADES)
57 - ASMU - CERAP (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix - Anc. INADES)
57 - ASMU - CERAP (Centre de Recherche et d'Action pour la Paix - Anc. INADES)

Résumé : Formation professionnelle et humaine

Personne présentant le projet : Soeur Martine Patron, Xav.

Historique :

C'est en 1985, pour travailler auprès des populations les plus vulnérables du quartier Sagbé (quartier réputé alors pour être l'un des plus pauvres d'Abidjan et les plus dangereux) dans la commune d'Abobo (District d'Abidjan, Capitale économique de la Côte d'Ivoire), que le département d'Action Sociale en Milieu Urbain (ASMU) a été créé au sein de l'INADES (devenu CERAP). Durant la crise post-électorale de 2010-2011 nous avons vu combien les jeunes issus de familles démunies, sans formation et sans emploi avaient été instrumentalisés par certains partis politiques. Les jeunes n'ayant pas le niveau scolaire de fin de cycle primaire n'ont pas accès aux dispositifs étatiques de formation profefssionnelle. L'ASMU, en leur offrant la possibilité d'apprendre un métier par apprentissage avec un patron (Maître Artisan Formateur MAF) et en leur donnant des cours d'alphabétisation, des formations humaines (compétences de vie) et de gestion simplifiée leur donne une seconde chance pour s'insérer dans la société et lutter de manière durable contre la pauvreté et la délinquance. La formation des leaders d'association promeut une société civile dans une dynamique citoyenne.

Missions actuelles et perspectives :

La Côte d'Ivoire se relève de la crise de 2010-2011 mais elle est encore en recherche de cohésion sociale et d'une croissance économique qui profite aussi aux plus pauvres. Le secteur de l'éducation a particulièrement été affecté par ces décennies de crise militaro-politique depuis 1999.
Les jeunes n'ont pas tous été à l'école (près de 50 % de la population est analphabète) ou ont été déscolarisés trop tôt à cause de la pauvreté ou des déplacements forcés et leur formation est incomplète. Dans ces conditions, le secteur dit informel (pourvoyeur de près de 80 % des emplois selon une estimation de la Banque Mondiale) et particulièrement le secteur de l'artisanat en milieu urbain reste encore à la fois le plus grand « formateur-intégrateur » de jeunes et le plus grand pourvoyeur de revenus, même modestes.

Soutenir la formation  professionnelle des jeunes dans le secteur de l'artisanat par une formation pluridimensionnelle (alphabétisation, compétences de vie et gestion-entrepreneuriat) comme soutenir la structuration de ce secteur par le biais des associations est pour l'ASMU une mission majeure pour lutter contre la pauvreté et apporter sa pierre au développement humain.
Soutenir les leaders positifs, conduire des actions de sensibilisation au sein des communautés, des associations ou groupements dans les quartiers est également porteur de cohésion sociale dans un contexte politique encore difficile du fait de l'emprisonnement de l'ancien chef d'Etat à la Haye.

Conduire des actions de recherche pour situer les causes des conflits et diagnostiquer les conditions de vie réelles et d'accès aux bien fondamentaux des populations (eau, électricité, assainissement, santé et éducation), l'accès au microcrédit, travailler en réseau, pour porter la voix des sans voix et promouvoir l'alphabétisation de tous (EPT) notamment des filles (Réseau UNGEI), des plus pauvres et des laissés pour compte, par le plaidoyer est plus que jamais nécessaire pour sortir définitivement le pays de la pauvreté par l'éducation pour parvenir à l'émergence.

 Les résultats attendus sont :
- 365 Des jeunes issus de familles démunies sont formés professionnellement et  humainement et sont devenus capables d'exercer un métier dans le secteur de l'artisanat (employé ou auto-emploi) ;
- Des associations (professionnelles, citoyennes de quartier, ou groupes d'Église) et des leaders sont accompagnés et/ou formés et deviennent des acteurs positifs de la société civile en se situant dans une démarche citoyenne ;
- L'État dans ses diverses composantes (acteurs des Ministères, Mairies, Établissements parapublics), les structures et les populations elles-mêmes sont interpellées à propos de ses attitudes, missions et responsabilités en faveur des populations vulnérables par le biais du réseautage, de la formation-sensibilisation et du plaidoyer.

Projet financé par l'OMCFAA :

Pour cela, l'ASMU intervient plus concrètement dans:
- la formation professionnelle en apprentissage des jeunes urbains déscolarisés ou analphabètes (garçons et filles ) pour l'accès à l'emploi
- le renforcement des capacités des organisations de la société civile (OSC) : appui des associations ordinaires ou  professionnelles d'artisans
- développe des actions de Recherche, veille, réseautage et plaidoyer au titre de son expertise sociale.

3 Objectifs d'interventions ont été définis :
- insérer les jeunes (garçons et filles) non scolarisés ou déscolarisés âgés de 14 à 25 ans dans la vie économique et sociale par la formation professionnelle et humaine et insérer les jeunes (garçons et filles) en fin d'apprentissage dans la vie économique et sociale par l'appui à l'installation.
- renforcer la société civile par l'appui aux organisations locales (associations professionnelles ou non, comités...) et le renforcement des capacités des leaders.
-contribuer à la recherche et à l'amélioration des pratiques dans le domaine social en interne et en externe et conduire des actions de recherche et de plaidoyer en faveur des populations les plus vulnérables.

Plus d'infos sur www.cerap-inades.org
Si vous souhaitez plus d'informations, merci de contacter la Fondation.

Je donne pour cette région
Retour à la liste
des projets
Don en ligne

Les projets

24 - Construction et Partage, Madagascar - Construction / Aménagement

02 - Noviciat Bafoussam 2015 - Développement

75 - WESCF - Construction / Aménagement

Newsletters

Janvier 2017

Juillet 2016

Décembre 2015

Décembre 2014

Pour être tenu informé de nos dernières actualités, inscrivez-vous à notre lettre d'information

Je m'inscris à la newsletter