OMCFAA sur Facebook

21 - URGENCE NEPAL - TERMINE

21 - URGENCE NEPAL - TERMINE
21 - URGENCE NEPAL - TERMINE
21 - URGENCE NEPAL - TERMINE
21 - URGENCE NEPAL - TERMINE

Résumé : Avec les jésuites, soutenons les victimes du tremblement de terre !

Personne présentant le projet : Les jésuites du Monde et plus spécifiquement la Compagnie au Népal

Projet financé par l'OMCFAA :

Le soutient est effectué tout d'abord par l'accompagnement des victimes ainsi que par l'envoi de fournitures des biens de premières nécessités (alimentation et médicaments), et l'approvisionnement de tentes et d'abris.

 

Si vous effectuer un don en ligne, merci de cocher la case "Je souhaite donner à un projet en particulier" et de sélectionner "URGENCE NEPAL" dans la liste déroulante.

 

Pour les infos au jour le jour, connectez-vous sur Facebook à la page Earthquake Relief by Nepal Jesuits : http://fb.com/sjrelief4nep

Bilan :

Un an après nous continuons à construire l'éducation

Le 25 avril 2015, un tremblement de terre d'une ampleur de 7.8 a secoué le Népal laissant presque 8,900 mort et plus de 22,000 blessés. De plus, plus de 600,000 maisons ont été complètement détruites et autres 285,000 ont subi beaucoup de dégâts. En ce qui concerne les écoles, environ 1 million d'enfants ont dû arrêter d'aller à l'école. Juste un mois plus tard (le 12 mai), le Népal a subi un autre tremblement qui a augmenté le nombre de victimes et la situation a encore empiré.

Dès les premiers instants, le Réseau Xavier Network a activé son protocole de secours et est entré en contact avec la Compagnie de Jésus au Népal pour évaluer les dégâts, mobiliser rapidement et lever des fonds pour envoyer une aide rapide à destination de la population dans les régions les plus affectées.

La phase de secours (août-avril 2015) a été coordonné par le Nepal Jesuit Social Institute (NJSI) qui, avec la collaboration de milliers de volontaires locaux (particulièrement les étudiants des Jésuites des institutions éducatives dans le pays), ont distribuées l'aide humanitaire (la nourriture non périssable, des capsules de purification d'eau, des tentes, des couvertures, des nattes, etc) dans la zone urbaine de Kathmandu et le Lalitpur, Sindhupalchowk, Kavrepalanchwok, Dhading, Gorkha et des quartiers Nuwakot, toutes situées à l'épicentre du tremblement de terre. Ensuite, Dolakha, Sindhuli, Ramechhap et des quartiers Makwanpur ont été inclus avec le désir constant d'aller vers les plus vulnérables.

Dans la deuxième première phase de rétablissement (septembre à décembre) le NJSI s'est concentré sur la distribution d'articles d'étude : kits de loisirs, uniformes, matériaux didactiques et meubles pour étudiants et professeurs. Le but était de réactiver dès que possible l'enseignement pour que les enfants et les jeunes regagnent un peu de stabilité et ne perdent pas le rythme scolaire. Aussi, de la tôle, a été distribuée pour construire 993 logements provisoires.

Finalement, depuis janvier 2016 nous sommes dans la phase de reconstruction, assistant aux communautés rurales les plus éloignées qui n'obtiennent pas d'autre aide et sont particulièrement vulnérables à cause de leur situation de départ d'un haut niveau de pauvreté.

De plus, un projet d'aide au travail des femmes a été porté en soutenant par la construction de 7 "safe spaces" (des Espaces de sécurité de Femmes) et le soutien du travail de l'ONG locale " Home Net Népal ". Dans la même idée, a été soutenue une formation pour 79 femmes dans l'esprit d'entreprise et la gestion d'activités rémunératrices (fabrication de bougies, colliers ou savons).

Tout de suite, comme les autres organisations qui collaborent avec le pays, nous attendons le gouvernement Népalais pour donner le feu vert à la construction au logement permanent et des écoles. En attendant, nous continuons avec l'installation d'espaces provisoires tant pour des activités éducatives que pour assurer l'adaptation et le soin aux personnes qui ont perdu tout dans le tremblement de terre. Nous continuons aussi à promouvoir les formations des professeurs et formation des femmes pour le développement d'entreprise source de revenus afin de continuer à aller de l'avant.

Un an après le tremblement de terre, presque quatre millions de personnes vivent toujours dans des abris provisoires dans les conditions qui menacent leur santé et leur bien-être.

"Comment il est vrai que les situations de pauvreté et de vulnérabilité multiplient exponentiellement les effets de catastrophes naturelles sur les populations," dit notre ami Pablo Funes sur son retour du Népal. Même avant le tremblement de terre, 40 % de la population du Népal vivait au-dessous du seuil de pauvreté et leur vulnérabilité a fait que l'effet du tremblement de terre a été beaucoup plus violent, affectant principalement les populations les plus pauvres dans le pays, dans les zones rurales les plus éloignées et les personnes des castes inférieures. "La Nature nous parle de cette injustice. Dans un petit village près de la rivière Sumkhosi, le directeur d'une école totalement détruite nous a parlé du grand effort qui avait été engagé dans sa construction il y a plus de 25 ans, personne n'aurait parié quoi que ce soit pour ces gens, et, par les efforts de la communauté ils ont construit leur école. Maintenant elle est détruite et ils doivent recommencer. C'est épouvantable, injuste" dit Pablo.

Après les problèmes de logement, le Gouvernement a constaté que le deuxième besoin le plus urgent au Népal était l'éducation. Avec le Xavier Network nous sommes fortement d'accord avec cette évaluation parce que l'éducation fournit la protection physique et psychosociale à la population, particulièrement des enfants, qui sont les plus vulnérables. La possibilité de reprendre les cours les aides à reconstruire une certaine normalité et une stabilité émotionnelle, en plus de pouvoir prévenir, pour les enfants, l'impact des glissements de terrain causé par les pluies, l'écroulement des ruines qui sont toujours debout ou d'autres dangers comme des maladies transmises par l'eau ou l'abandon par les familles qui n'ont absolument rien avec quoi continuer.

 

C'est pourquoi nous continuons à soutenir le travail de la Société de Jésus au Népal, construisant de nouvelles écoles, offrant la formation aux professeurs, la fourniture de matériels de base avec lequel continuer à développer des classes, l'assistance de communautés dans leur processus de reconstruction et offrir une attention spéciale à ces enfants avec des besoins spéciaux. En conclusion, nous essayons de soutenir un développement à plus ou moins long terme pour réduire la vulnérabilité de ce pays.

Historique :

Missions actuelles et perspectives :

Les Jésuites et leurs collaborateurs  du monde entier se mobilisent pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre au Népal.

 

Grâce à votre générosité, la Fondation participe à l'action du réseau Xavier Network afin de venir en aide à la population et à la reconstruction après les tremblements de terre successifs (remise en état des écoles pour permettre aux écoles de reprendre la formation des élèves, construction de maison, aide apportée aux plus démunis dans les villages reculés du Népal).

 

AIDEZ-NOUS A VENIR EN AIDE AUX VICTIMES DU TREMBLEMENTS DE TERRE !

Je donne pour cette région

 

Actualités du projet :