OMCFAA sur Facebook

42 - Foi et Justice, Madagascar

Résumé : Edition d'un livre et abonnements à différentes revues

Personne présentant le projet : Sylvain Urfer sj.

Historique :

Le centre jésuite Foi & Justice a été créé en 1987, sous le provincialat du Père Philibert Randriambololona. Ses objectifs sont «le service de la foi et la promotion de la justice» (Compagnie de Jésus, 32ème CG, décret 4, 1975), et ses activités sont articulées autour de trois pôles : centre de documentation, groupes de recherche et structure de diffusion. Il se propose de témoigner de l'Évangile en dehors des enceintes ecclésiales, là où vivent et agissent les chrétiens et les hommes de bonne volonté. Pour ce faire, il s'exprime par des groupes de travail (sur la culture, la société, la vie publique, l'économie et la sphère religieuse) soucieux des valeurs universelles des droits de l'homme, des spécificités culturelles malgaches et des valeurs chrétiennes puisées aux sources de l'Evangile. Les travaux sont publiés pour être plus largement diffusés, rejoignant ainsi les objectifs de la 35ème CG (2008) et  les préoccupations  du pape François d'"aller aux frontières".

Missions actuelles et perspectives :

Madagascar est en proie à des difficultés chroniques depuis son indépendance recouvrée en 1960. Devant cette situation qui touche tous les aspects de la société, y compris les Eglises, l'urgence est de trouver une issue. Les groupes de travail de Foi & Justice s'orientent vers une explication de type culturel. Le pays est engagé dans une mutation profonde, dont l'enjeu est l'émancipation des personnes par rapport au groupe. Celui-ci en effet, dans la tradition, étouffe l'individu et ne lui permet pas de s'exprimer hors des cadres hiérarchiques de la caste, de l'âge, du sexe. Les recherches du centre Foi & Justice sont entreprises et diffusées par l'Observatoire de la vie publique (SeFaFi, sigle malgache), par Voankazoanala, groupe dédié à la culture, et par des universitaires qui viennent de publier  le collectif "Esclavage et libération à Madagascar" sur les séquelles de l'esclavage ancien et le poids de l'esclavage moderne (coutume, femmes, enfants, travailleurs, multinationales). La collaboration avec la Conférence épiscopale  se traduit notamment par l'édition bilingue, tous les 5 ans, des documents épiscopaux dont les premiers datent de 1889.

Les perspectives de travail consistent à mieux enraciner, élargir et diffuser les recherches. Une tentative a été faite, en 2013, pour créer un groupe de travail consacré aux problèmes économiques: l'initiative n'a pas abouti, elle sera reprise sous peu. Parallèlement, l'effort de vulgarisation devra être accentué, à la fois par les publications et par l'utilisation des médias classiques et numériques.

Projet financé par l'OMCFAA :

Afin d'aider à la formation de la société civile, totalement dépourvue d'instruments d'analyse des situations socio-politiques et économiques que traverse le pays, la Fondation soutien la bibliothèque du centre Foi et Justice pour poursuivre ses abonnements à différentes revues ainsi que l'édition du livre "L'observatoire de la vie publique à Madagascar".

Je donne pour cette région