OMCFAA sur Facebook

68 - CIARA, Algérie

68 - CIARA, Algérie

Résumé : Association pour l'insertion professionnelle des jeunes

Personne présentant le projet : Joseph Rivat sj

Historique, missions actuelles et perspectives :

Le CIARA est une ONG, association de droit algérien, dont l'objectif est l'insertion professionnelle de jeunes demandeurs d'emploi. Son écoute des besoins de l'économie algérienne au travers de son réseau de partenaires industriels et l'aide qu'il reçoit de bénévoles algériens et français constituent des facteurs importants de sa réussite.
Le Ciara trouve son origine dans le diagnostic porté sur l'employabilité lacunaire de certains jeunes diplômés de l'enseignement supérieur, à la fois par des industriels algériens et par des collaborateurs du CCU (Centre Culturel Universitaire) d'Alger. Ils ont créé ensemble le Ciara pour y porter remède. Son action s'est élargie depuis à des jeunes sortis du système scolaire sans qualification auxquels il donne les rudiments d'un métier.

Projet financé par l'OMCFAA :

2017/2018 : en cours

La réflexion sur le projet professionnel est le fil directeur des sessions "Communication professionnelle" de 3 mois destinées aux diplômés. C'est l'objet de modules de 3 jours construits autour d'un "jeu" appelé Aptimum.
OBJECTIF GENERAL: Ces 3 jours sont l'occasion d'une découverte de soi au regard de différentes aptitudes mise en oeuvre dans un cadre professionnel et social et qu'il convient donc de bien appréhender en se libérant de toutes sortes de conditionnement. OBJECTIF DU PROJET PRESENTÉ: Le déroulement d'Aptimum nécessite le traitement en ligne d'un questionnaire et une restitution synthétique. Son coût incompressible (Son créateur, Jean-Jacques Ballan, qui intervient bénévolement au Ciara depuis sa création dans le cadre de Consultants du Monde a consenti un prix préférentiel) est de 80 €/stagiaire. Ce montant pour un pays où le SMIC s'élève à 10% du SMIC en France serait un obstacle s'il devait être totalement supporté par le Ciara. La Fondation Riché a financé l'investissement initial (cf. ci-dessous Réalisations) et a financé 50% des frais récurrents (traitement des questionnaires) en 2017. Nous cherchons donc à soulager le Ciara de la différence ou d'une partie de la différence: 50% x 90 stagiaires/an x 80 € = 3 600 €/an

 

2016/2017 : 8 000 €

Compte tenu de l'objectif social du CIARA qui est de mettre des jeunes sur une trajectoire professionnelle, il s'agit cette année de permettre un financement solidaire sous forme de bourses pour environ 10 jeunes qui seront ainsi soutenus pour la formation et l'hébergement au sein du département PAM (Pour l'Acquisition d'un Métier) du CIARA.

 

2015/2016 : 3 000 €

Après avoir constitué une équipe de professionnels, bâti des programmes de formation et réuni des moyens pédagogiques important, il s'agit aujourd'hui pour le CIARA de s'attaquer à une phase de consolidation :
- renforcement de la cohérence des programmes (chacun d'entre eux et entre eux)
- adaptation de sa structure et de son organisation à sa nouvelle dimension
- pérennisation de son modèle économique
- et également, ce qui est tout particulièrement l'objet du projet soumis à l'OMCFAA : la formation des formateurs.
L'enjeu de ces formations est d'accroitre l'autonomie du CIARA en renforçant ses compétences pédagogiques locales et cela au travers de 2 réalisations : 1. Accréditation en qualité d'animateurs d'Aptimum de deux intervenants algérois et 2. Organisation de deux stages techniques (Electricité et Mécanique) au cours de l'année.

 

2014/2015 : 3 600 €

Le déroulement d'Aptimum nécessite le traitement en ligne d'un questionnaire et une restitution synthétique. Son coût incompressible (son fondateur, Jean-Jacques Ballan, intervient bénévolement au Ciara depuis sa création dans le cadre de Consultants du Monde et a consenti un prix préférentiel) est de 80€/stagiaire. Ce montant pour un pays où le SMIC correspondant à 10% du SMIC français serait un obstacle s'il devait être totalement supporté par le CIARA. La Fondation Riché a financé l'investissement initial et s'est engagée à financer 50% des frais récurrents (traitement des questionnaires). Nous cherchons donc à soulager le CIARA de la différence ou d'une partie de la différence: 50% x 90 stagiaires/an x 80 € = 3 600 €/an

Plus d'infos sur www.associaradz.org
Si vous souhaitez plus d'informations, merci de contacter la Fondation.

Je donne pour cette région