OMCFAA sur Facebook

136 - CENTRE SAINT JOSEPH (Beyrouth, Liban)

Résumé : Aide d'urgence au Liban (colis alimentaires, d'hygiène et médicaments)

Personne présentant le projet : P. Gabriel Khairallah sj

Historique, missions actuelles et perspectives :

"Fondé il y a une centaine d'année, le centre saint Joseph regroupe en son sein de nombreuses activités apostoliques de la Compagnie de Jésus au Liban. C'est dans ce centre que se trouve l'église saint Joseph des pères jésuites dans laquelle il y a des célébrations de façon continuelle toute la semaine. Ce centre est davantage appelé à rayonner au niveau pastoral et social.

Le centre a été orienté durant la période récente qui coïncide avec les révoltes au Liban vers plus de travail social car la misère augmente. D'après la banque mondiale, plus des tiers des Libanais vivent en-dessous du seuil de la pauvreté avec moins de USD 4 / jour. Afin de répondre à ces besoins, des activités ont été lancées en décembre 2019. Il s'agit de la réouverture d'un dispensaire pour ces personnes ; il y a également une activité de restauration pour les personnes âgées seules durant chaque week-end ; enfin, le centre assure une distribution de colis alimentaires (avec des produits d'hygiène) dans diverses régions libanaises en direction des personnes vivant dans la misère.

Nos perspectives consistent à toucher le plus grand nombre de personnes en état de misère mais surtout de durer avec la situation économique et financière qui se détériore de jour en jour, plongeant le pays et sa population dans la précarité ou la pauvreté ou encore la misère."

Projet financé par l'OMCFAA :

2020 : en cours

"Comme signalé plus haut, nos objectifs consistent à toucher le plus grand nombre de personnes en état de misère. Nous souhaitons durer car la situation économique et financière se dégrade de jour en jour, plongeant le pays et sa population dans la précarité ou la pauvreté ou encore la misère. Nous souhaitons augmenter la distribution des colis alimentaires. Nous souhaitons également assurer la pérennité du dispensaire car les besoins en médicaments augmentent . Or les prix des médicaments et des denrées alimentaires augmentent au fur et à mesure. Nous devons donc survivre à cette crise qui s'installe et de ne pas fermer les activités du centre par manque de moyens. Il s'agit aussi d'augmenter le nombre de colis alimentaires. Nous sommes aussi face à une augmentation du nombre de la population qui fréquente notre dispensaire et donc une augmentation des médicaments à assurer.  

Nous avons déjà démarré les activités du dispensaire, avec une fréquentation de la population en augmentation. Nous avons aussi démarré une restauration des personnes âgées seules à rythme de deux repas chaque week-end et, enfin, toutes les semaines nous distribuons 200 à 250 colis alimentaires par semaine. Cela risque d'augmenter. Jusqu'à maintenant nous nous sommes appuyés sur la générosité des paroissiens de l'église saint Joseph ainsi que quelques donateurs. Mais les banques ont restreint les possibilités de retrait et les liquidités viennent à manquer."

Je donne pour cette région